06 01 44 72 61
high-res.png

Relaxation et méditation

aux bols tibétains

Aide à la préparation des réunions

 

Aide à la cohésion d'équipe

Régulation des tensions musculaires

dues au poste de travail


Diminution des tendances dépressives.

Amélioration du sommeil.

Renforcement de

 la confiance en soi.


Diminution de la tension nerveuse.

Réduction de l’angoisse.


Développement de la mémoire, de l’imagination et de la concentration.

Mieux s’adapter au stress.


Aide à la maîtrise de l’accélération du rythme cardiaque, de l’hyperventilation, de la transpiration excessive, des mains moites, de la boule dans la gorge et du ventre noué.

UN PEU D'HISTOIRE

Inspirée de la pratique du Hatha Yoga et de l’hypnose, la relaxation prend ses racines à la fois en Orient et en Occident.

Du Yoga, elle tire son principe de base, ancestral dans la pensée orientale qui est que le mental et le physique sont indissociables.

Que toute émotion vécue a une répercussion sur le tonus musculaire, et inversement ; et qu’un travail de concentration sur le corps, les sensations et la respiration, induit une détente musculaire qui apaise également l’esprit.

 

La première méthode de relaxation, le training autogène de Schultz, découle directement des méthodes d’hypnose de la fin du XIXe siècle.

 

Créée en Allemagne au tout début du XXe siècle, cette technique d’autohypnose consiste en un relâchement autosuggéré du tonus musculaire.

 

La répétition de phrases évoquant, par exemple, la lourdeur ou la chaleur de certaines parties du corps, induit un lâcher-prise à la fois mental et physique.

 

Une seconde méthode de relaxation apparaît

dans les années 30 :

la relaxation progressive de Jacobson.

Si le but recherché est toujours le même, la technique, elle, se veut plus éducative.

Elle consiste à apprendre au patient à mieux identifier, à force de répétition, les sensations de contraction et de relâchement.

Ayant acquis une meilleure perception corporelle,

la personne peut ensuite se débarrasser des tensions résiduelles, aussi bien au repos qu’en mouvement.